Valery Gergiev

Valery Gergiev, directeur général et artistique du Théâtre Mariinsky
Valery Gergiev, directeur général et artistique du Théâtre Mariinsky

D’origine caucasienne (Ossète), Valery Gergiev y a passé une grande partie de sa jeunesse et y a commencé ses études musicales - le piano - ainsi que la direction d’orchestre. Il est ensuite entré au conservatoire de Saint Pétersbourg. Lauréat à 23 ans du Concours international de direction d’orchestre Herbert von Karajan à Berlin, il a fait ses débuts en dirigeant l’orchestre d’Arménie. Il a rejoint le Kirov en 1978 pour devenir en 1988 directeur artistique puis, directeur général et artistique du Théâtre Mariinsky en 1996.

 

Grâce à son talent, sa vision, son charisme et son engagement total, il a su apporter au Théâtre un renouveau artistique inégalé en Russie. Il lui a redonné toutes ses lettres de noblesse et une place de tout premier plan au niveau international, notamment dans le domaine orchestral et de l’opéra. Ainsi, le Ring de Richard Wagner, donné au Festspielehaus de Baden-Baden en janvier 2004, ou Eugène Onéguine de Tchaikovsky au Théâtre du Châtelet en janvier 2003 sont des productions cent pour cent Mariinsky.

Par de fréquentes tournées à l’étranger et grâce au soutien de nombreux mécènes en Russie et à l’étranger, Valery Gergiev a pu réaliser de nouvelles productions et faire évoluer les moyens techniques. Il a su procéder à un retour aux sources du Théâtre et de la musique russe, tout particulièrement, en retrouvant les livrets d’origine de nombreux ballets et opéras transformés pendant l’ère soviétique. Il a, par ailleurs, redonné toute son ampleur au répertoire en l’élargissant à de nombreuses œuvres étrangères qui n’étaient plus jouées.

 

«Je me suis investi pleinement dans la rénovation de cette institution : j’ai toujours pensé que mon devoir était de travailler en Russie. Mon ambition a été de faire d’emblée de notre orchestre l’un des meilleurs de notre temps. Pour atteindre cet objectif, il fallait qu’il soit capable de jouer la musique russe, mais aussi Mozart, Berlioz, Bruckner, Wagner, Mahler, et d’aborder alternativement le lyrique et le symphonique, en passant de La Mer de Debussy au Ring. Nous y sommes parvenus grâce aux deux cent instrumentistes de l’orchestre, renforcés par l’arrivée de jeunes talents, et à une équipe technique très dévouée. »

 

Lauréat de nombreuses récompenses internationales -Artiste pour la Paix de l’Unesco et Artiste du Peuple en Russie, récipiendaire du Crystal Globe au dernier Forum de Davos- Valery Gergiev poursuit également sa carrière de chef d’orchestre au Mariinsky et aussi à l’étranger.

 

Il est le chef principal invité du Metropolitan Opera à New-York, le chef principal de l’orchestre Philarmonique de Rotterdam, il est régulièrement invité par les plus grands orchestres tels l’Orchestre

 

Philarmonique de Vienne, the London Symphony Orchestra et les maisons d’opéra comme, la Scala, Covent Garden ou par les festivals comme Lucerne ou Salzbourg. L’été dernier, Gergiev a fait le concert d’ouverture du Festival de Salzbourg avec l’Orchestre Philarmonique de Vienne en hommage à Hector Berlioz et a dirigé Don Carlos puis, Samson et Dalila de Saint Saens avec l’orchestre du Kirov. A partir de 2005, il deviendra chef permanent de l’Opéra National de Paris.

 

Pour Valery Gergiev, la culture et la musique plus particulièrement, font profondément partie de l’âme russe et sont source permanente d’inspiration. La culture ne peut être séparée de notre humanité ; elle traverse les frontières et  constitue la base des racines et traditions de chaque peuple et des valeurs qui conduisent à la paix politique et sociale et à un développement économique harmonieux.

 

Valery Gergiev a fait sienne la cause de l’Unesco qui défend « l’indivisibilité de la culture et du développement, entendu non seulement en termes de croissance économique, mais aussi comme moyen d’accéder à une existence intellectuelle, affective, morale et spirituelle satisfaisante ». En juin 1996, Valery Gergiev a lancé Le Festival pour La Paix dans Le Caucase, à Vladikavkaz, capitale de la plus petite république autonome de Russie, l’Ossétie du Nord. Il y a rassemblé de très grands artistes et politiques du Caucase et de la Russie pour y promouvoir la cause de la paix dans la région. Egalement en 1996, il a donné un concert pour la paix à Eilat sur la mer Rouge suivi d’un concert en Jordanie.


En février 2004, Valery Gergiev et le Théâtre Mariinsky ont été les seuls artistes étrangers à maintenir leur tournée en Israël malgré le climat d’insécurité ambiant, pour, encore une fois, promouvoir la paix et une meilleure entente entre les peuples.

 

ATHEMA

 

278, boulevard Raspail

75014 Paris

France

 

Tel. +33 (0) 1 47 05 16 06

Fax +33 (0) 1 42 72 45 53

 

info@athema-association.com